L’homme tantrique ou le vrai romantique ?

Pendant longtemps j’ai été sous l’emprise de ma libido, de ma testosterone, c’était puissant en moi. Il y a quelques années, une grande fatigue s’est installée face à cette tension. Cela m’a montré combien j’étais prisonnier de cette libido et du coup j’étais souvent dans le scénario du «prédateur», juste connecté à mon corps mais coupé …