Par plaisir

Je suis profondément convaincu de la puissance du verbe et de la loi de cause à effet. Cette dernière nous montre que chaque pensée, acte ou parole nous revient à l’identique. Je suis donc créateur de ce que j’émets.

Deux expressions sont très utilisées de nos jours :  « lâcher prise » et « en conscience ».

« Lâcher prise » me fait sourire car je suis montagnard et quand je m’aventure sur les pentes escarpées, si je lâche prise, je tombe !!!!! Je ne le souhaite donc à personne et je pense que personne ne désire cela en employant ce terme. Je pense que je suis venu sur terre pour m’élever, aller vers le haut. Quand je tombe, c’est plutôt l’inverse, c’est pourquoi je préfère parler d’abandon à ce qui est, d’accueillir la vie, de quitter mes crispations.

Les mots employés de façon juste impriment le message que je souhaite. Ils accompagnent la compréhension et sont les premiers pas qui résonnent en moi, qui me montrent ce qui bon pour moi, ce qui fait chanter mon âme !

Pierre Servanton - Absolu Tantra

« En conscience », on l’entend de partout, à toute les sauces. Trop galvaudée, cette expression a perdu de sa saveur. Et puis ce terme induit qu’il y aurait sur terre ceux qui agissent en conscience et puis les autres, ceux qui n’ont rien compris… En plus du côté élitiste que je viens de souligner, je sens aussi un côté austère, alors que la vie ne demande qu’à pétiller !

C’est pour cela que je l’ai remplacé dans ma vie par le mot : « par plaisir ».

Je fais mon ménage « par plaisir », je conduit ma voiture « par plaisir », je passe du temps avec ma fille « par plaisir ». Chaque action de la journée est une proposition à la joie d’être là et quand il n’y a plus rien à faire, je reste là tranquille pour le plaisir d’écouter le silence, la tranquillité, le calme, quand rien ne passe.

Si cela vous tente, bienvenue !