top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurPierre

L’Art du positionnement, de l’alignement, du consentement


Pratiquer l’art du positionnement c’est m’appuyer sur mes ressentis dans l’instant (le féminin en moi) pour me situer et choisir ce qui est juste pour moi à cet instant-là (le masculin en moi).


Dans cet alignement intérieur, je peux poser des vrais OUI, des vrais NON et oser le PEUT-ÊTRE (peut-être à un autre moment, peut-être d’une autre manière…) ou le JE NE SAIS PAS là tout de suite… Il y a toute une palette de couleurs entre le OUI et le NON que je m’autorise à exprimer !


Le positionnement est un art tellement difficile parfois !


Je suis humain(e) et je voudrais être reconnu(e), validé(e), aimé(e), compris(e), avoir une place, ne pas faire de vagues, ne pas déranger…


À chaque instant, à chaque choix qui se présente à moi, je suis invité(e) à observer en toute honnêteté :


ce que dit mon corps,

ce à quoi aspire mon être, comment ça vibre dans mon cœur, là où est la joie,

ce que je pense avec ma tête.

C’est la clé de mon autonomie, de ma clarté intérieure et de ma souveraineté.


Incarner ma verticalité dans la détente c’est offrir l’axe de Shiva/ma conscience autour duquel peut danser Shakti/mon énergie.


Le stage de Tantra en pleine nature du printemps Incarner sa verticalité et l’offrir au monde est un laboratoire où j’expérimente cet art subtil du positionnement sans enjeux, dans un cercle de confiance.


Je prends le temps


de l’écoute et de l’observation intérieure : d’où partent mes choix ?

de nommer mon positionnement conditionné et le positionnement juste pour moi,

de m’inspirer de la nature,

de visualiser mon axe et de l’installer par différentes pratiques simples et accessibles,

de rendre vivant et vibrant mon alignement intérieur afin de poser des choix justes,

de célébrer cela joyeusement !


En prenant conscience de ma façon de choisir, je peux l’ajuster dans la relation à moi-même et à l’autre. En incarnant la verticalité de mon être, je peux ME choisir. C’est une posture qui demande engagement et présence à ce que je vis dans l’instant. Par ma compréhension et mes pratiques, je l’intègre dans ma vie.


Posture juste = action juste = je crée la réalité qui me ressemble.


Je ne subis plus les circonstances extérieures, je danse avec elles…


Je ne les juge pas, je sais que la détente m’aide à les vivre.


Ma dimension spirituelle est de ne pas vouloir une autre réalité que celle qui est là et d’adhérer à cette réalité concrète, de l’expérimenter.


Incarner la verticalité de mon être, c’est toucher le sacré en moi, me laisser traverser par la puissance de la vie.


Quand je suis dans cette verticalité, je ne suis plus aliénable. Cela se joue de moi à moi et je n’ai rien à justifier. En m’engageant envers moi-même, sans masque, dans mon authenticité la plus pure j’ose mon positionnement juste et vis plus de joie, de paix et de liberté au quotidien.


« Je permet à la vie en moi de m’offrir ce qu’il y a de meilleur pour moi et de m’ouvrir à la réunification de mon être ici et maintenant. » Myrha
46 vues

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page